• Durée:
    80 minutes
  • Année:
    2O19
  • Genre:
    Documentaire
  • Réalisation:
    Geoffrey Lachassagne
  • Image:
    Chloé Boutin, Pascale Granel, Inès Tabarin
  • Son:
    Nicolas Joly
  • Montage:
    Geoffrey Lachassagne, Léa Masson, Marianna Romano
  • Musique:
    Camille Ballon, Juan de Guillebon
  • Production:
    Petit à Petit Production - Rebecca Houzel / Kepler22 - Juliette Cazanave
  • Co-production:
    Kepler 22, Nô Production
  • Financement:
    CNC / Ministère de la culture / Caledonia TV / Maison de la nouvelle Calédonie - Fond Province Sud / Angoa-Procirep - Aide au développement

SYNOPSIS

Dans les encyclopédies, les manuels scolaires ou les magazines, chaque
fois, l’histoire de la Nouvelle-Calédonie commence comme ça :
« Le 4 septembre 1774, James Cook découvre une grande île dans le Pacifique, et la
nomme New Caledonia, parce que ses côtes lui rappellent celles de l’Écosse — la
Caledonia antique. »
Sauf que personne ne sait d’où vient cette histoire. Au moment où l’île s’apprête à voter
pour son indépendance et rêve d’une décolonisation pacifique, il fallait refaire le
voyage, revisiter cette légende, la déconstruire… Et, chemin faisant, rencontrer des
chasseurs et des historiens, des cowboys et des guerriers celtes, un barde qui n’a sans
doute jamais existé, et beaucoup de marins philippins.

GEOFFREY LACHASSAGNE

Après des études de cinéma à l’Université de Michigan et de documentaire à Lussas, Geoffrey Lachassagne tourne, sous différents pseudonymes, plusieurs essais documentaires et films expérimentaux, dont La Capture et Caledonia. Il termine en ce moment un essai nommé Un comté apocryphe et prépare son premier long-métrage de fiction, Le versant espagnol. Il est par ailleurs l’auteur d’un roman et de pièces de théâtre.